Mickael Perret - Réalisateur 2.jpg

Mickael Perret

Portrait d'un autodidacte chevronné

Mickael Perret a grandi au cœur des Yvelines, dans les cités "du 84" et "du vieux pays"

à Sartrouville (quartiers sensibles de la banlieue parisienne).

 

Passionné par le cinéma depuis son plus jeune âge, il tourne ses premiers films dès l'enfance avec le caméscope de ses parents ; puis à l'adolescence, il réalise ses premiers courts-métrages amateurs dans lesquels jouent ses amis.

 

N'ayant pas les ressources financières pour faire une école de cinéma, il quitte le cursus scolaire après la 3ème pour effectuer un stage de 7 mois au sein de l'hippodrome de Paris-Vincennes, où il apprendra l'art de manier les caméras en direct lors des courses de chevaux...  

LE REALISATEUR

Réalisateur de films atmosphériques

Mickael crée en 2005 son association de cinéma (FURIOUS FILMS) avec laquelle il se consacre à ses projets artistiques personnels. Puis au printemps 2007, il écrit et réalise un court-métrage auto-produit, intitulé MANIAK. Un petit thriller atmosphérique (tourné à la va-vite) à Paris en seulement deux jours. Malgré les moyens très amateurs et l'absence d'équipe de tournage, le film reçoit de bonnes critiques et est sélectionné plusieurs fois en compétition : au festival International de Vébron en 2008, au festival Imag'Essonne la même année, ainsi qu'au festival Images In Air en 2009.

Lancé, il tourne dans la foulée un nouveau thriller à l'atmosphère pesante (SOLEIL ROUGE), un court-métrage très ambitieux qu'il a écrit, produit et réalisé à l'été 2009. Le film est tourné à l'Est de la France, dans les Vosges, une région pour laquelle Mickael a eu un coup de cœur, notamment pour ses sublimes décors forestiers. Le film sera présenté au Short Film Corner de la 66ème édition du festival de Cannes et reçoit des critiques positives.

Entrepreneur

C'est en 2011 que Mickael crée sa propre structure (RED BOOK), avec laquelle il propose pour des tournages de longs-métrages, de courts-métrages, de vidéos clips, de pubs : la location de packs caméras hauts de gammes (à des prix extrêmement bas), ainsi que des éclairages avec des techniciens professionnels (chefs opérateurs, réalisateurs, cadreurs), devenant rapidement "un incontournable" pour les productions modestes à la recherche d'économie !

Premier long

A partir de l'année 2015, Mickael s'attèle lui aussi à placer des économies de côté en vue de la production de son premier long-métrage (NATURA), un film d'auteur mettant à l'honneur la nature. Il en achève l'écriture en 2016, développe le film, constitue en 2018 une équipe de tournage, puis persévère à réunir des fonds jusqu’en 2022 (dans le but de financer son projet de manière totalement autonome, de la pré-production jusqu'à la post-production).

 

Après un tournage de 3 semaines particulièrement éprouvant et intensif dans l'Est de la France en plein massif des Vosges, où des décors tels que les montagnes, les forêts sauvages, les grands espaces sont magnifiés dans son film, Mickael se consacre ensuite à la post-production (montage, étalonnage, effets visuels, doublage, mixage), durant deux années consécutives.

 

Une fois le film achevé, il crée sa propre société de production (ALPHA DEER) en référence à l'animal fétiche de son film (le cerf !). C'est enfin "au culot" qu'il parvient à trouver des partenaires de diffusion, démarchant un à un tous les responsables du marché pour leur présenter "NATURA".

 

Mickael travaille actuellement sur le développement de son second long-métrage...